vendredi 24 mars 2017

Les temps ont changé



Avec Mike, nous avons distribué ce matin le programme de Macron, sur le marché Europe. Le public, populaire et parfois pauvre, est très différent du marché de centre ville, mais l'accueil est tout aussi bon. Il y a peu de refus, et nous arrivons à engager le dialogue avec certains. Les gens ont aussi besoin d'une présence, qu'on les écoute. La politique et l'argent : le sujet revient dans les réactions. Il faut expliquer que Macron n'est pas concerné, que tout est clean de son côté. Des lycéens font de la provoc : Le Pen ! Le Pen ! Ne pas dramatiser, répondre calmement que ce vote est une impasse et un danger.

Il y a ceux qui n'attendent plus rien de personne, comme cet ajusteur chez Alstom, qui a commencé à travailler dès 14 ans : expliquer que les problèmes de la France ne sont pas faciles à régler, qu'il faut continuer à croire en la politique, que nous avons la chance de vivre dans un régime où c'est le peuple qui choisit ses dirigeants. Je ne fais pas forcément la promotion de Macron, car il y a aussi quelque chose d'indécent à vouloir à tout prix imposer ses idées. Mais nos concitoyens doivent savoir que nous sommes là, que nous avons des solutions à proposer.

Ce marché a beaucoup changé, depuis que j'y distribuais pour le Parti socialiste, il y a quinze ans. Des jeunes, des filles, des voiles, une population de plus en plus bigarrée : c'est très bien comme ça, c'est la République, c'est la France. Emmanuel Macron est bien perçu ici : il a été très clair dans sa vision de la nation, ouverte, plurielle et tolérante. L'hostilité du Front national à ses propos est révélatrice. En Marche ! doit bien sûr s'adresser à tous, mais il y a des secteurs de la société qui sont plus sensibles à notre message. Je crois que ce qu'on appelle les quartiers en font partie. "Macron a toujours bossé, il n'a pas vécu de la politique", me dit un passant en prenant le tract. Il y a quinze ans, on n'aurait pas entendu ça. Les temps ont changé.

18 commentaires:

patriote a dit…

Un seul mot d’ordre au premier et surtout au second tour : TOUS SAUF MACRON !

Anonyme a dit…

Concernant l’ascension fulgurante de Macron et le dézingage programmé de Fillon, l’attaque est trop bien orchestrée, il n’y a que l’Elysée qui ait vraiment les moyens et qui soit capable de mener une opération de cette envergure...
Et même selon moi, ça peut venir de beaucoup plus haut, si l’oligarchie planétaire, les pouvoirs forts - les mêmes qui ont fait remplacer Berlusconi par l’ex-commissaire européen Mario Monti, en 2011 - ont décidé que Macron devait passer à tout prix.
Je précise que c’est la première fois que je glisse une allusion complotiste dans une de mes interventions. Je ne suis pas complotiste, je ne crois guère aux complots d’une manière générale, mais dans ce cas particulier, c’est une hypothèse qu’on est obligé de retenir, c'est même une évidence.

I I a dit…

J'avais cru entendre qu'il était devenu "interdit" de "tracter" lors des marchés en ville...
Info ou intox ?

patriote a dit…

Les pseudo-antiracistes qui vont détruire la laïcité française sont les “idiots utiles” ( les Kerenski ) de la révolution bolchevique. leur ressort psychologique est la haine de soi , de la culture française ( n’ est-ce pas Macron ? ) , leur objectif est l’ émiettement , la ghettoÏsation de la société , l’ abaissement moral a la doctrine des pillards bédouins de Mahomet . Mais leurs directives , leurs think-tank ( Terranova ) ont ont un but plus profond , l’ affaiblissement de la France , de l’ europe judéo-chrétienne , de l’ europe démocratique et sociale de la seconde moitié du XXéeme . Son remplacement par une multitude privée de repères sociaux et donc prête à l’ esclavage économique; Le modéle c’ est la ” société émiratie ” . Allez voir dans le golfe persique , les strates ethniques et sociales : les pakistanais- bangladeshi dans les chantiers , les indo-malaisiens dans les commerces-services-hotels , les anglo-saxons dans les hopitaux et les banques . Au sommet de la “société émiratie ” , l’ oligarchie pétroliére ou financière. Ce que veut Macron est la reproduction de ce modéle émirati ici en europe, et si vous n’ en voulez pas, Macron vous remplacera par les strates ethniques et sociales énumérées . Tout ceci , au nom de l’ angélisme anti-raciste qui est le paravent de l’ esclavagisme économique . Le tour de passe-passe devient il clair ?

Emmanuel Mousset a dit…

1- Je traduis votre mot d'ordre : TOUS AVEC LE PEN !

2- Allez encore plus haut : je me demande si les extraterrestres ne sont pas impliqués dans le complot.

3- Intox.

4- "Patriote", vous devriez changer votre pseudo : "Facho" irait mieux.

Norbert KAINZ a dit…

Curieuse manière de dédouaner Fillon de ses affres dont lui seul est responsable. Faut pas chercher ailleurs!Et que dites-vous sur Le Roux? Qui a encore comploté? Et si Sarko dirigeait un cabinet noir? Y avez-vous pensé ? Stop, ne cherchons pas et ne soyons pas paranos! Les citoyens ont le droit de savoir qui ils recrutent pour diriger la France pendant 5 ans. Les journalistes font bien leur travail,combien de ministres ont déjà démissionné suite à des révélations des médias et c'est un nécessaire contre-pouvoir. En Russie ça n'existe pas!

Liberté a dit…

Je rejoins la pensée de Norbert Kainz et j'ajouterai ceci :
C'est lorsqu'on a perdu la liberté d'expression, la liberté d'association, la liberté de se présenter aux suffrages des concitoyens qu'on se met à les pleurer.
Alors si ça chante à certains d'évoquer des complots, il reste aux autres la liberté de leur donner crédit ou de les évaluer comme discrédités.
Vive la presse libre, vive la laïcité, vive la citoyenneté !

Anonyme a dit…

Le bonheur des peuples se mesurent à la joie de vivre. Alors oui nous avons la presse libre, la laïcité, la citoyenneté, pourtant le peuple français est le plus malheureux du monde. C'est même un véritable paradoxe, mais c'est un fait. Il n'y a plus aucune joie de vivre dans ce pays, ce pays crève d'être malheureux... Les gens y sont tous des Christine Angot, qui ne savent pas dialoguer, bourrés d’agressivité, et qui se balancent les mots "liberté", "laïcité", citoyenneté" à la gueule, sans que leur interlocuteur ait un droit de réponse.

Emmanuel Mousset a dit…

Face à Juppé, Angot a été en dessous de tout. Quand on est invité quelque part, on ne se comporte pas comme ça. Ou alors on ne vient pas. Son comportement est contre-productif.

Erwan Blesbois a dit…

Face à Juppé ou Fillon ?

Emmanuel Mousset a dit…

Bravo, œil de lynx : oui, je me suis planté. Comme quoi, dans ma tête, Juppé ou Fillon, c'est une différence de degré, pas de nature. Des "conservateurs" tous les deux. "Un mot qui commence mal", comme disait je ne sais plus qui. Ceux qui n'ont rien d'autre à faire me diront qui.

Erwan Blesbois a dit…

Le très fameux Thierry Maulnier évidemment... On pourrait ajouter concupiscent, un mot qui commence et finit mal.

Emmanuel Mousset a dit…

Entre conservateurs, on se reconnaît.

Erwan Blesbois a dit…

Je ne crois pas au progrès. L'Homme est une tare sur cette planète, un furoncle à sa surface, dont le règne sapiens sapiens, avec l'invention de l'écriture il y a 4000/5000 ans, va disparaître d'ici trois générations, grand maximum. Peut-être même si on est chanceux assisterons nous à notre propre disparition de notre vivant (sic) !

Anonyme a dit…

Angot sur France 2 a parlé avec la voix du cœur, les Françaises et les Français ne veulent plus de responsables politiques malhonnêtes !

Anonyme a dit…

Oui, les temps ont changé ! Et ils changent encore plus vite que vous voulez bien le voir. Macron, aussi si jeune soit-il défend un monde en train de mourir.

Anonyme a dit…

Comme entre Fillon et Macron il n'y a aussi qu'une différence de degré dans le programme pour plaire à la droite allemande.

Mme Angot a dit…

Mme Angot ?
J'ai entendu ça il y a quelques décennies : "Forte en gueule" disait le livret...
Cela ne dédouane pas pour autant l'interlocuteur de cette interlocutrice imprévisible et pleurnicheuse.
Y en a marre de ces spectacles télévisuels montés de toutes pièces par des gens qui se foutent du peuple à seul but de faire de l'audimat !