lundi 11 janvier 2016

Pas de primaires à gauche !



La politique, c'est l'éternelle répétition des mêmes arguments et des mêmes explications, c'est un travail d'inlassable pédagogie. Ainsi, il nous faut répondre à la pétition publiée ce matin dans Libération, signée par de nombreux et estimables intellectuels et personnalités : non, il n'y aura pas de primaires à gauche cette année, dans la perspective de désigner notre candidat aux prochaines élections présidentielles. Jean-Christophe Cambadélis a été clair sur ce sujet, quoique en termes feutrés et polis. Mais pourquoi non en 2017 et oui en 2012 ? Explications et rappels :

Les primaires sont un mode de désignation d'un candidat à la présidentielle par l'ensemble des électeurs, sympathisants de gauche. Ce sont les socialistes qui en sont, en France, les premiers inventeurs. Je remarque que parmi les signataires de la pétition évoquée, il n'y a pas de socialistes. Quand les primaires ont été organisées, il y a cinq ans, seuls le PS et le PRG ont participé : tous les autres partis de gauche ont refusé. Encore aujourd'hui, les états-majors du PCF, d'EELV et du Parti de gauche ne sont pas très chauds pour ce recours. Les pétitionnaires se retrouvent bien seul dans leur demande.

La procédure des primaires n'est pas institutionnelle, à la différence de ce qui se passe aux Etats-Unis d'Amérique. Elle est applicable dans toute situation où le PS n'est pas au pouvoir, où ses candidats sont nombreux, où aucun d'entre eux ne se dégage vraiment. C'était le cas en 2012, ce n'est plus le cas pour 2017. De plus, on imagine mal un chef d'Etat en exercice concourir à égalité avec d'autres candidats ... pour le poste qu'il occupe. Ce serait incohérent, inefficace et périlleux. La droite se délecterait de ce spectacle, où elle n'aurait aucune peine à puiser des arguments contre François Hollande. Ce serait très vite la cacophonie.

A gauche, pour le moment, il n'y a qu'un seul candidat possible à l'élection présidentielle : c'est celui qui est l'actuel détenteur du poste. Présenter quelqu'un d'autre, ce serait admettre que la politique gouvernementale a failli. Les primaires sont une excellente méthode, que je souhaite voir se généraliser à d'autres scrutins, mais sous les conditions énoncées plus haut. Les signataires de la pétition sont peut-être motivées par leur opposition à François Hollande, qu'ils ne souhaitent pas voir se représenter. Je n'en fais pas partie, je pense que l'actuel président sera le candidat naturel des socialistes.

15 commentaires:

Maxime Lépine a dit…

Bon ben comme ça le PS va se faire ratiboiser en 2017 (sauf si par miracle pour vous le deuxième tour vous oppose à Madame Le Pen)... Remarquez cela ne m'attriste pas plus que ça...

Anonyme a dit…

dommage, j'aime bien voter; je voudrais bien une sorte de pré-primaire pour décider si on fait une primaire. Si l résultat de la pré-primaire était positif, cela éliminerait d'office qui vous savez !

Anonyme a dit…

François Hollande a dit qu'il ne se représenterait pas s'il n'avait pas réussi à inverser la courbe du chômage ! Dans cette hypothèse, il faudra tout de même organiser une primaire ? Qu'en pensez-vous ?

Emmanuel Mousset a dit…

1- C'est une primaire qui détruirait les espoirs du PS, en le divisant et en discréditant Hollande.

2- La primaire n'est pas faite pour satisfaire vos envies de vote.

3- J'en pense ce que j'ai écrit. Relisez attentivement et vous aurez la réponse.

Philippe a dit…

Inverser la courbe du chômage il le peut !
Les noms des chômeurs vont être déplacés dans la rubrique "en formation" donc la courbe va s'inverser.

Emmanuel Mousset a dit…

Non, personne ne serait dupe. Ce qui compte, c'est la création d'emplois. Et elle se fera.

Philippe a dit…

" Ce qui compte, c'est la création d'emplois. Et elle se fera."
A la fin des années 70 Raymond Barre voyait "la fin du tunnel", depuis ses successeurs vont mettre fin, puis diminuer, et enfin inverser la courbe.
Le suivant, ne trouvant plus de vocabulaire adapté, va aller mettre un cierge à Lourdes.

Philippe a dit…



Bonjour,

Je viens de signer la pétition, « Mesdames et messieurs les responsables des partis politiques des gauches et de l'écologie: Ré-enchantons le débat politique, exigeons une primaire des gauches et des écologistes ».

Je pense que c'est important. Souhaiteriez-vous signer à votre tour?

Voici le lien:

http://www.change.org/p/mesdames-et-messieurs-les-responsables-des-partis-politiques-des-gauches-et-de-l-%C3%A9cologie-r%C3%A9-enchantons-le-d%C3%A9bat-politique-exigeons-une-primaire-des-gauches-et-des-%C3%A9cologistes

lecteur a dit…

F.Hollande s'est engagé à ne pas se représenter si la courbe du chômage ne s'inverse pas en fin de mandat; ainsi "il "tue" dans l’œuf" toute organisation de primaires puisque la date de parution( le plus tard possible évidemment) de l'inversion ou non-inversion de la courbe du chômage ne permettra pas d'organiser matériellement ces primaires éventuelles;le coup est imparable

Anonyme a dit…

jeudi 20 novembre 2014

L'ère primaire

" François Hollande, s'il se porte candidat pour une seconde fois, aura besoin de se ressourcer auprès de l'électorat de gauche. La primaire ne pourrait que lui être profitable. Les vertus de cette procédure sont invariables, quels que soient les candidats et leur titre. Et puis, en démocratie, il n'y a rien à craindre d'aucune consultation populaire, celle des primaires ou n'importe quelle autre." Emmanuel Mousset.

Vous avez donc changé d'opinion sur la nécessité d'une primaire au PS,

Philippe a dit…

la courbe va s'inverser
Mr Hollande est un artiste en camoufflage ?
plusieurs centaines de milliers dans la case formation
1 million au service militaire qui ne s'inscriront pas en demandeur d'emplois
d'autres en apprentissage imposé aux entreprises
du grand art !
les veaux n'en demandent pas plus pour re voter Hollande !

Anonyme a dit…

Comment çà !!! l'auteur de ce blog aurait radicalement changé d'opinion en 16 mois!

Je pressens ce qu'il va nous dire " Il n'y a que les......etc..."

Anonyme a dit…

Galut s'est exprimé dans la presse pour des primaires à gauche. Normalement il est bien au PS.

Anonyme a dit…

Il m'a semblé avoir entendu jadis (et même peut-être bien aussi naguère) que le PS avait inscrit le principe de primaires dans ses textes de référence.
Mais les textes ont sans doute dû évoluer (je ne suis pas carté, simplement en empathie avec ce que j'entends dire par certains comme Mme Linemann ou M Filoche et d'autres encore)...

Emmanuel Mousset a dit…

Lienemann et Filoche sont cartés, mais pas socialistes (inversement, il y a beaucoup de socialistes qui ne sont pas cartés).

Un conseil : remplacez l'empathie par la réflexion.