lundi 8 mai 2017

D'une victoire à une autre



Hier soir, ce n'est pas un homme ou une équipe qui ont gagné, mais le suffrage universel, la souveraineté nationale, à travers son principe majoritaire, indivisible et inaliénable. Ce n'est surtout pas la victoire d'une partie de la France contre une autre. Après le temps des débats vient le temps de la réconciliation : Emmanuel Macron est le président de TOUS les Français. Ainsi l'exige la République.

C'est pourquoi, hier soir, notre joie a été contenue. En Marche ! change les comportements et les habitudes politiques jusque dans les soirées électorales. A Saint-Quentin, nous n'avons pas attendu la proclamation officielle de notre victoire pour nous applaudir nous-mêmes ou manifester avec indécence un choix qui n'est pas le nôtre, mais celui des citoyens appelés aux urnes. En privé, c'est bien sûr autre chose : nous n'avons pas manqué de partager ensemble notre satisfaction, dans une brasserie du centre ville (en vignette).

Ce matin, nous nous sommes retrouvés pour les cérémonies commémoratives de la victoire du 8 mai 1945. Non pour commencer la campagne des élections législatives. Nombreux sont ceux qui pourtant nous demandent : quels seront les candidats d'En Marche ! dans la circonscription de Saint-Quentin ? alors que les personnes comptent moins que les projets en politique. A cette question, nous répondrons demain. Aujourd'hui, c'est à une manifestation patriotique à laquelle nous avons été convié : pas pour afficher une couleur politique. La défense de la patrie et des valeurs de la République appartient à tous. Si nous avons pu hier fêter notre victoire, c'est parce que nous vivons dans un régime démocratique, pour lequel se sont battus et sont morts les hommes et les femmes que nous avons honorés ce matin.

23 commentaires:

Patriote a dit…

Je ne reviendrai pas sur l’évidence de ce débat catastrophique de MLP où elle n’a pas perdu une élection ingagnable mais fortement compromis les chances du FN d’avoir 50 députés aux législatives.
Mais au-delà des sensibilités politiques, de la haine ou de l’empathie pour ce parti, je trouve que la combativité de MLP mérite un certain respect.
Mener campagne avec face à soi en permanence des médias hostiles et agressifs, une classe politique unie contre soi et des people qui n’hésitent pas à utiliser l’insulte, faut être sacrément couillu et posséder une belle force de caractère.
Par moment elle me faisait penser à ces femmes qui pour accéder à un poste à responsabilité doivent développer une énergie énorme pour prouver qu’elles valent autant que les hommes.
Bon je sais que certains esprits tordus vont m’accuser de vouloir rendre sympathique MLP.
Encore une fois ils n’auront rien compris !

Anonyme a dit…

Bravo à Macron pour la performance et respect aux républicains qui ont appelé à voter pour lui au 2 eme tour afin de faire barrage au FN. Chapeau aux communistes qui se sont montrés républicains sans arrière pensée et honte à l’ambiguïté de Mélenchon. Mais les vielles habitudes sont tenaces, attristant de voir ce pauvre Baroin par exemple défendre sa petite boutique sur les plateaux de télévision le soir même de l'élection et s'accrocher à un poste de premier ministre!

Emmanuel Mousset a dit…

1- Avoir du respect pour Le Pen, c'est avoir une singulière conception du respect.

2- Respect pour Baroin : il fait son métier d'opposant.

Patriote a dit…

Pour tous ceux qui se demandent encore comment Hitler a pu arriver au pouvoir, observez l’élection de Macron. Il est hallucinant de voir les journalistes prétendument pluralistes durant la campagne débiter des panégyriques à la gloire de leur bien aimé président : “Unser geliebter Präsident.”.

Philippe a dit…

La notion de respect est un concept affectif.
Par exemple quand je travaillais je n'aurais jamais eu le temps de m'occuper d'un blog, les "clients" (tous en fait des problèmes humains souvent préoccupants) pompaient mes ressources psychiques !
Dois-je pour autant ne pas avoir de respect pour ceux qui n'ayant pas la même pression professionnelle psychique ont le temps ...?
Non bien sûr ...
Que sait Mr E Mousset le l'être "Marine Le Pen" ... ?

Emmanuel Mousset a dit…

1- Patriote, j'ai l'impression que l'halluciné, c'est vous.

2- Philippe, apprenez à organiser votre temps, et vous pourrez rédiger un blog.

Albert a dit…

Décontractez-vous Monsieur Mousset, soyez cool au moins un jour dans votre vie, faites redescendre la pression de cette campagne éprouvante. Fêtez la victoire de votre poulain ! Je ne sais pas moi, pourquoi n'essayeriez-vous pas de fumer un joint pour vous détendre ?

Emmanuel Mousset a dit…

Impossible : j'enseigne à mes élèves les vertus du stress. Je sais bien que notre société défend plutôt l'esprit zen, mais je ne partage pas ce point de vue.

Anonyme a dit…

Macron est l'ennemi des Français, il n'aime que les bougnoules.

Philippe a dit…

Élève Mousset ne faites pas le cancre vous avez très bien compris le prof Philippe.
Vous me contraignez à quitter l’allusif pour le grossièrement direct ...
Certains, comme vous qui n'auraient rien compris au concept humaniste "respect", pourraient estimer au vu de vos activités extra professionnelles que vous travaillez à mi-temps payé plein temps.
A mes yeux ils auraient tort cependant d’estimer que vous ne méritez pas le respect !
Quand à la fonction physiologique « stress », sauf mise à niveau universitaire en milieu scientifique, il n’est pas de la compétence des profs de philo et vous ne pouvez apprendre au mieux que des demi âneries à vos élèves.

Z a dit…

Vous pavoisez, avec stress ou sans, camarade Mousset, mais à regarder le score brun (et non bleu marine comme on essaie de nous le faire accroire), il n'y a pas de quoi se féliciter du vote global des gens du "02".

Emmanuel Mousset a dit…

1- Les bougnoules, comme vous dites, sont autant français que vous, et même beaucoup plus, puisque la République française condamne tout racisme.

2- Je me moque d'être respecté ou pas, et je continuerai à défendre les vertus pédagogiques et morales du stress.

3- Je me félicite que les Français au premier tour est mis Macron en tête et qu'au second tour il ait écrasé Le Pen. La vie est faite pour se réjouir, pas pour se lamenter.

Philippe a dit…

1-Bon si le domaine politicien vous en laisse le temps concernant le stress quelques conférences sont en ligne sur youtube certaines accessibles aux profanes (en sciences) :
celle mise en ligne par l'université de Nantes par exemple:

https://www.youtube.com/watch?v=MzvF3OVWgZM

NB avec le stress les fonctions du corps (y compris le cerveau) réagissent selon la loi du tout ou rien il n'y a aucune proportionnalité dans la réaction physiologique que le motif du stress soit vital ou un examen en fac.

2- le concept respect est une médaille à deux faces inséparables l'une de l'autre :
côté face le respect de soi-même, côté pile le respect des autres.
Celui qui ne respecte pas les autres ne peut pas se respecter lui-même et inversement.
NB ne pas confondre respect et soumission, on peut respecter Macron ou Mélenchon et ne pas être dans la soumission

3-bougnoule … mot … de non respect … on peut respecter un catho ou un musulman ou un athée sans se soumettre à l’un ou l’autre … c’est la laïcité !

Libertador a dit…

Sommes-nous en Démocratie ?
Nous pouvons raisonnablement en douter.
- Le pouvoir politique et économique est aux mains d'une Oligarchie.
- Les médias sont sous la coupe de 8 milliardaires, membres de cette oligarchie et font de l'information une propagande effrénée.
- Les forces de l'ordre répriment toute contestation. Et cet état d'urgence qui dure, dure...
Je suis personnellement convaincu de vivre dans une France-Europe Totalitaire. Ce n'est pas (encore) une dictature... Pas encore.
Vous allez peut-être penser que j'exagère, nous verrons bien dans les mois qui viennent.
Si nous l'emportons aux législatives : que feront-ils?
Si nous échouons et si la contestation prend de l'ampleur : que se passera-t'il ?
Je suis inquiet, je l'avoue. Cette inquiétude ne retire rien à ma combativité mais je suis inquiet. Pour vaincre cette Oligarchie il nous faudra être très nombreux et déterminés.

El Libertador a dit…

Je lis qu'il faut laisser sa chance au nouveau Président de la France avant de juger son action.
Sa promesse, donc a priori son action, c'est le bain de sang social. Vous voulez vraiment essayer cela ?

Anonyme a dit…

Le FN n'a jamais fait autant de voix , où voyez vous qu' il est écrasé , et encore LE PEN a été super mauvaise sinon on aurait pu avoir un 45 ... 55 avec un record de voix FN qui a tendance à encore monter ... Attendons la suite , les 577 élus de la spontanéité et le reste en prime ........

Erwan Blesbois a dit…

Macron est effectivement l’anti-thèse du socialisme, prônant des valeurs libéral-libertaire propre au capitalisme débridé. Il l’avoue lui-même en se disant à la fois de droite (libéral) et de gauche (libertaire) sauf que la distinction est en passe de tomber, le totalitarisme 2.0 étant libéral-libertaire au sens de l’ultra ou du néo.
Car le danger est dans l’absence de limites, et dans l'inversion. Le marché se veut sans entrave et demande la soumission de tout et de tous. La marchandisation du monde, c’est la fin des biens communs (la fin du politique), et la chosification des corps et des personnes (la fin de notre humanité).

Emmanuel Mousset a dit…

Reprenons depuis le début :

1- Philippe, votre commentaire est stressant, mais c'est tout bon pour moi.

2- Libertador, ne vous êtes-vous pas trompés de pseudo ? Stupidator vous irait mieux.

3- Anonyme, vous avez raison : si la super mauvaise (sic) n'avait pas perdu, elle aurait gagné.

4- Erwan, Macron c'est la fin de notre humanité (sic) : que vas-tu devenir ?

Philippe a dit…

Macron est une pochette surprise ... qui le connaît ?
« Mais d’un autre côté » expression que je fais mienne d’ailleurs mais qui n’indique pas s’il va savoir décider.
Le test pour l'électeur de base qui n'a pas voté par adhésion ou dont l'adhésion est tiède sera l'impression qu'il aura à la publication des candidats proposés par le mouvement si ce mouvement va être un recyclage des vieux partis.
Par exemple Valls pas très bien vu des citoyens non militants va-t-il être recyclé ?

Emmanuel Mousset a dit…

Justement : Macron a gagné parce que les autres, on ne les connaît que trop.

Philippe a dit…

Au fond l'effet Macron c'est avec retard et par les urnes un peu un "printemps arabe".
C'est un dégagisme à la française ... E macron va-t-il prendre peur (le stress) devant l'avenir incertain.
Incertain car nombre de réformes qu'il propose nécessite de forcer la main des autres pays de l’UE.
Il risque s’il n’utilise pas la position géostratégique de la France d’avoir le même sort que Hollande en 2012 une fin de non recevoir
J’ai noté que J.C. Juncker qui a organisé l’évasion fiscale des fraudeurs notamment français quand il était Premier Ministre du Luxembourg aurait menacé déjà Macron du martinet.
Si c’est vrai c’est pas mal comme accueil de Macron dans l’UE !!!!!

Erwan Blesbois a dit…

Macron est le Zuckerberg de la politique, il a monté sa petite boutique politique comme on crée une startup. Chapeau l'artiste ! Il faut bien lui reconnaître ce mérite d'avoir réussi un coup de poker inédit dans toute l'histoire de la politique français, il dépoussière les vieux usages et il met un coup de jeune dans ce monde de vieux crocodiles désabusés.
Pour parachever son œuvre il faudrait qu'il contribue à la création d'une Silicon Valley en France, afin d'endiguer le fuite des cerveaux français vers cette même Silicon Valley : alors là on pourra dire, attention chef d'œuvre !!!

Emmanuel Mousset a dit…

Et la fuite de ton cerveau, tu as réussi à la colmater ?