samedi 11 février 2017

Macron n'a pas de programme



Macron n'a pas de programme, Macron n'a pas de programme. C'est une chose entendue, un fait, un constat, une réalité, une évidence, une vérité, un dogme, un acquis, un principe. Macron est intéressant, séduisant, intelligent, mais quel dommage : Macron n'a pas de programme. Des dizaines de milliers de personnes viennent l' écouter dans ses meetings, mais Macron n'a pas de programme. Il écrit un livre de 265 pages, mais Macron n'a pas de programme.

Macron n'a pas de programme, puisque la télévision dit que Macron n'a pas de programme, que la radio dit que Macron n'a pas de programme, que la presse écrit que Macron n'a pas de programme, qu'un ami vous dit que Macron n'a pas de programme, qu'un collègue dit de même que Macron n'a pas de programme. Votre cousin aussi remarque que Macron n'a pas de programme. Ses adversaires, bien sûr, l'attaquent sur ce point : Macron n'a pas de programme. Quelques-uns de ses partisans vont jusqu'à s'en inquiéter : Macron n'a pas de programme. Les réseaux sociaux, évidemment, le répètent à l'envie : Macron n'a pas de programme.

C'est bizarre : quand on fait de la politique, on a toujours un programme, puisque faire de la politique, c'est proposer un programme. Un parti, un candidat ont nécessairement un programme. Alors, pourquoi Macron fait-il exception, pourquoi n'a-t-il pas de programme ? Parce qu'il n'a pas de programme ! Depuis quand ? Depuis toujours. Macron n'a jamais eu de programme. Et Macron n'aura jamais de programme, même quand il sera devenu président de la République. Après sa mort, Macron n'aura encore pas de programme. Je crois bien qu'il est né comme ça : sans programme. C'est vraiment bizarre, exceptionnel. A se demander si Macron n'est pas allergique au programme, anti-programme.

C'est d'autant plus bizarre que je trouve chez Macron ... un programme. J'en cite quelques points, en vrac, de mémoire :

- ne pas modifier un même impôt durant le quinquennat
- réduire les cotisations patronales sur les bas salaires
- diviser par deux le nombre d'élèves dans les classes de CP en ZEP
- supprimer les cotisations maladie et chômage du salarié (augmentation de 504 euros nets mensuels pour un couple de salariés au SMIC)
- financer la précédente réforme par la hausse de la CSG de 1,75 points
- mettre à contribution les revenus du capital et les retraites confortables, en exonérant les petites retraites (40% des retraités) et les indemnités chômage
-permettre aux accords majoritaires de branches et d'entreprises de pouvoir déroger à la loi, afin de redonner une marge de manœuvre aux syndicats
- instaurer un régime universel d'assurance chômage, en l'ouvrant aux indépendants, commerçants et artisans
- faire reposer son financement davantage sur l'impôt et moins sur les cotisations sociales
- nationaliser l'Unedic
- verser des indemnités chômage aux salariés démissionnaires
- attribuer un pass culture, crédité de 500 euros, à tout jeune dans l'année de ses 18 ans
- recruter dans les trois ans 10 000 fonctionnaires de police et de gendarme supplémentaires
- créer un budget de la zone euro et un poste de ministre des finances
- lancer, à l'automne 2017, des conventions démocratiques dans chaque Etat de l'Union européenne, pendant six à dix mois
- introduire une dose de proportionnelle aux élections législatives
- limiter le cumul des mandats dans le temps
- subordonner l'accès aux fonctions ministérielles à l'absence d'inscription au casier judiciaire B2
- soumettre chaque texte de loi à une clause d'abrogation automatique à l'issue d'une évaluation non probante

J'arrête là la liste, je pourrais la poursuivre, c'est un peu austère à parcourir, comme tout programme, Emmanuel Macron va la compléter et la finaliser le 02 mars. Mais alors, pourquoi dit-on que Macron n'a pas de programme ? Parce que c'est plus simple comme ça : pas besoin d'argumenter contre un programme qui n'existe pas. Quand on a fait ce reproche-là, plus aucun autre n'est à faire, on est tranquille.

Et puis, on dit que Macron n'a pas de programme parce que quelqu'un nous a dit que Macron n'a pas de programme, ce quelqu'un en ayant rencontré un autre qui lui a dit que Macron n'a pas de programme. Chacun peut d'ailleurs se convaincre lui-même que Macron n'a pas de programme en répétant pour soi, plusieurs fois : Macron n'a pas de programme, Macron n'a pas de programme, Macron n'a pas de programme. Si, par hasard, par miracle, Emmanuel Macron avait un jour un programme, je crois bien qu'on continuerait à dire : Macron n'a pas de programme

20 commentaires:

Anonyme a dit…

MERCI.
Vous venez de verbaliser ma pensée de manière parfaite. Je ne peut que vous en remercier.
On peut même rajouter que Macron n'a pas de programme, peut être, mais il a une vision, un projet d'avenir. Cela nous a tant manque ces dernières années. Tellement.

Anonyme a dit…

N'empêche qu'il n'a quand même pas de programme.
ça vous obsède car vous l'avez répété un bon nombre de fois.

Emmanuel Mousset a dit…

Vous avez tout à fait raison : Macron n'a pas de programme. Et pour enfoncer le clou, je vais même le répéter, pour vous et pour tous : Macron n'a pas de programme. Comme ça, nous sommes sûrs que Macron n'a pas de programme. Et moins il a de programme, plus il n'a pas de programme ...

Le futur a dit…

Non mais son programme va arriver tardivement, et c'est un problème. Fin février c'est vraiment le dernier délai. Les français doivent pouvoir le lire, le connaître, s'en emparer, le comparer, questionner Macron dessus.

Picasso44 a dit…

oui...bien vu je disais :)

Maxime Lépine a dit…

En gros il va augmenter les impôts. Super programme.

Emmanuel Mousset a dit…

Ce n'est pas ce que j'ai lu ou entendu chez Macron. Mais que les impôts de certains catégories sociales soient augmentés, ça ne me pose aucun problème. Je crois même que c'est pour ça que je suis de gauche.

Philippe a dit…

E.Macron a un programme.
E.Macron dissémine au cours de ses shows des idées économiques reprenant de ci de la des propositions qui peuvent faire figure en effet, mises bout à bout, de programme bricolé comme tous ceux que l’on a connu ces dernières décennies.
Elles sont parfois analysées dans des journaux économiques, comme Challenges récemment, et critiquées car elles présentes toutes des failles … si ce n’était pas le cas elles auraient toutes été proposées depuis longtemps car connues à droite et à gauche.
Elles ne proposent aucune solution pour comme on disait à St Quentin « revitaliser » les zones géographiques abandonnées depuis la fermeture des industries lourdes et de main d’œuvre françaises.
Elles ne proposent aucune solution pour parer au dumping social, salarial et fiscal entre pays de l’UE.
Aucune solution pour cette revitalisation mais ………..
Aucune mesure non plus pour limiter drastiquement la migration illégale et massive africaine dans un paysage déjà occupé par le chômage de masse et la paupérisation de masse.
Quant à la possibilité de faire face au terrorisme on peut douter !
Ce terrorisme s’aggrave car il devient non plus externe mais de plus en plus d’origine interne à la France (et à des pays frontaliers) en raison de la radicalisation violente d’une minorité active de la jeunesse qui ne se voit pas d’avenir hors la violence extrême pour les raisons citées plus haut … et pour lesquelles il ne se propose donc pas de solutionner.

F T a dit…

Que nos impôts croissent, oui si c'est nécessaire, et pour tous mais il serait tout autant nécessaire d'en revenir au fondamental du consensus républicain : la vertu des élus avec en corollaire une République impitoyable envers les élus corrompus.
C'est bien triste de devoir écrire de tels mots dans notre si merveilleux pays...

Emmanuel Mousset a dit…

Vous avez raison. Mais on le disait déjà du temps de Jules César. Comme quoi la politique n'est pas en cause, mais la nature humaine, dont vous et moi faisons partie.

Anonyme a dit…

Ce n'est qu'un programme de gestion dans le cadre d'une mondialisation et d'une UE néolibérales. Rien pour ne serait-ce pour commencer à réduire le chômage et la pauvreté de masse. C'est donc bien le programme qu'une droite raisonnable pourrait entériner.

Emmanuel Mousset a dit…

Je me réjouis qu'une droite raisonnable puisse rejoindre une gauche raisonnable. A l'inverse, je redoute et condamne l'alliance objective des extrêmes, par exemple contre l'Europe.

Maxime Lépine a dit…

Forcément vu que vous n'êtes pas concerné par la hausse. C'est pas ce qu'on appelle de l'égoïsme ?

Anonyme a dit…

Donc vous êtes un homme de droite. Il n'y a absolument rien d'une "révolution" dans le programme de Macron. Même pas l'esquisse d'une esquisse de changement. Macron est bien le candidat du système. Merci de confirmer ce que j'ai toujours pensé en vous lisant.

Anonyme a dit…

Comme vous Macron est un homme de droite.

Anonyme a dit…

Il y a en Macron un côté Jean Lecanuet mâtiné de Giscard d'Estaing qui voulait gouverner pour 2 français sur 3 donc la gauche et la droite réunie sur un programme de droite,

Emmanuel Mousset a dit…

Après "Macron n'a pas de programme", voici la nouvelle chanson : "Macron est un homme de droite". Je crains qu'elle aussi fasse un bide, non un tube. Car un douloureux problème se pose : comment Macron peut-il avoir un programme de droite puisqu'il n'a pas de programme ? Chapeau à celui qui répondra !

Philippe a dit…

Affaires étrangères de Macron ... son programme

Concernant l'Algérie : un point de vue algérien sur Macron :

http://www.lematindz.net/news/23344-emmanuel-macron-a-alger-ou-le-pelerinage-aleatoire-par-mohamed-benchicou.html

Anonyme a dit…

Vous me faite rire tous Macron n'a pas de programme et les autres ont-ils un programme aucun si des promesses quinze seront jamais tenues Macron il a un programme précis réalisable sérieux et en plus chiffres ok patience vous allez être étonné et avoir des regrets savoir oarler trop tôt la lois prévois qu'un candidat présente son programme deux mois avant pas 6 mois donc il est ds les temps vive Macron

P F a dit…

"Vous me faite rire tous Macron n'a pas de programme et les autres ont-ils un programme aucun si des promesses quinze seront jamais tenues Macron il a un programme précis réalisable sérieux et en plus chiffres ok patience vous allez être étonné et avoir des regrets savoir oarler trop tôt la lois prévois qu'un candidat présente son programme deux mois avant pas 6 mois donc il est ds les temps vive Macron"
Avec des orateurs et littérateurs de votre calibre, Macron nous sera épargné : il s'en va droit dans le mur !
Parce qu'en 2017 la majorité des citoyens sait encore lire et aussi s'exprimer de manière compréhensible.
Ou se relire et corriger comme il convient en cas d'erreurs.
C'est bien regrettable pour vous, anonyme de 12h51 du 14 février 2017, ce n'est pas votre cas et c'est tout autant regrettable pour celles et ceux qui ont été vos professeurs ou vos parents.