dimanche 1 novembre 2015

Momo le facho ?



L'Aisne nouvelle de ce week-end nous propose, en page 6, un reportage paradoxal au titre stupéfiant : Ces fils d'immigrés qui veulent "essayer l'extrême droite". C'est le monde à l'envers, qui nous tombe sur la tête ! Les idées du FN, xénophobes, autoritaires, nationalistes séduiraient de jeunes beurs. Une sensibilité politique nostalgique du colonialisme, prônant la "préférence nationale" au détriment des immigrés seraient applaudie par certains de leurs fils. C'est à n'y rien comprendre !

Je sais bien que Freud nous dit qu'il faut tuer le père, que les psychologues parlent de haine de soi, qu'un curieux syndrome de Stockholm pousse les victimes à aimer leurs bourreaux, mais il y a tout de même des limites à l'incohérence ... Là, on frôle l'absurdité. Le mieux est de lire attentivement cet article passionnant, et d'essayer de comprendre. Car il y a une raison à tout, même au sein de ce qui semble complètement fou.

Ecartons d'abord l'idée gamine d'une pure et simple provocation : je vote facho pour emmerder le monde. Je n'y crois pas : la provocation gratuite, ça n'existe pas ; elle contient toujours plus ou moins un sens, un message. Dans les réponses données au journaliste Olivier de Saint-Riquier, on peut repérer quatre arguments, que j'aimerais contester :

1- Voter Le Pen pour essayer. Tout le reste a été tenté, n'a pas marché, sauf l'extrême droite. Alors, pourquoi pas celle-ci, pour voir. Sauf que essayer, c'est l'adopter, comme dit le slogan : et après, difficile de s'en débarrasser ! Surtout, un vote n'est pas un essai : c'est une adhésion, un engagement. Les idées du FN, nous les connaissons. Leur seule mérite, c'est d'être claires et nettes. Il n'y a pas à les essayer, mais à les juger, ici et maintenant. Et pas besoin d'attendre qu'elles soient appliquées. Pour moi, c'est niet !

2- Voter Le Pen pour que ça pète. Non, j'ai envie que les choses changent, mais pas qu'elles pètent. Je comprends la colère, mais je condamne la violence. Marine Le Pen en nouveau Lénine, il y a de quoi rire. Il est certain que son élection à la tête de la région provoquera des désordres. Mais qui en seront les bénéficiaires ? Sûrement pas les fils d'immigrés !

3- Voter Le Pen pour la préférence nationale. C'est l'argument le plus sérieux et le plus dangereux, au cœur du projet de l'extrême droite. C'est la révolte des immigrés qui ont la nationalité française contre ceux qui ne l'ont pas, qui sont ou qui vont arrivés. Dans L'Aisne nouvelle, un certain Mohammed donne un exemple précis. C'est sur ce point que le FN veut et peut capter une partie de l'électorat des banlieues, en divisant les plus pauvres, en jouant sur l'égoïsme, la jalousie, le ressentiment. Mais il faut dénoncer cette illusion, ce mensonge : c'est la rareté de l'emploi qui pose problème, pas son attribution aux uns plus qu'aux autres. La solution, certes difficile, c'est la création d'emplois, pas la discrimination à l'embauche, telle que la prône le Front national, en rupture avec la République et sans effet réel.

4- Voter Le Pen contre Xavier Bertrand. C'est l'argument le plus ahurissant. Moi-même, j'ai des reproches à faire au maire de Saint-Quentin ... mais ça ne me conduit pas à voter FN pour autant ! Il y a tout de même d'autres alternatives, un large choix de candidatures. Je comprends qu'on puisse être attiré par la radicalité (Personnellement, j'ai passé l'âge). Mais pourquoi ces fils d'immigrés ne choisissent-ils pas l'extrême gauche, un vote au moins honorable, celui-là ? Et puis, il ne faut pas confondre une élection régionale avec une élection municipale.

Cette incursion inattendue dans des quartiers pro-FN est à prendre très au sérieux. Elle est accablante, elle nous dit que le néofascisme du FN imprègne jusqu'à ceux qui sont pourtant ses cibles. Même le vocabulaire infect du FN (Français de papier, Français de souche) est réutilisé par ces jeunes immigrés. Mais le pire serait de désespérer : on parle beaucoup des fachos et de leurs nouveaux petits copains, mais il y a, fort heureusement, dans notre pays, une grande majorité de citoyens, de toute sensibilité et de toute origine, qui refusent le Front national. Celui-ci ne peut l'emporter que dans et grâce à la division. Il faut donc rester unis contre le FN, chacun luttant contre l'extrême droite là où il est, avec les moyens qui sont les siens. Nous avons encore cinq semaines avant le premier tour des régionales. C'est maintenant qu'il faut nous manifester : après, il sera trop tard. Le pire, ce serait de ne rien faire, c'est-à-dire de laisser faire l'extrême droite.

22 commentaires:

Anonyme a dit…

hier , lors de la visite de Marine Le Pen à st quentin , votre attitude a été courageuse : vous avez affronté les gens attirés par le frontisme , et les avez en
gagés à venir discuter .
mais n'aurait-il pas été plus efficace d'entrer dans la salle , et d'apporter directement la contradiction à l'oratrice ?

Emmanuel Mousset a dit…

Impossible, la salle était comble et l'entrée surveillée. Certaines personnes ont même été refoulées.

Anonyme a dit…

"il ne faut pas confondre une élection régionale avec une élection municipale"
Ben oui et il ne faut pas confondre une élection régionale avec une élection nationale.
Pour la visite à St-Quentin , vous le dites vous-même, la salle était comble et on a même refusé du monde. Vous étiez? DIX. Tout est dit.

bleu marine a dit…

c'est vous le facho..., allez vous convertir à l'islam, comme ça le jour où ils seront au pouvoir, vous aurez une bonne place !

Emmanuel Mousset a dit…

1- Non, rien n'est dit. Nous sommes encore en démocratie, et ce n'est pas une salle comble qui décide du résultat d'une élection, mais la majorité du peuple.

2- Ce qui est pratique avec le FN, c'est de les laisser s'exprimer : ils se détruisent eux-mêmes, par le ridicule. C'est pourquoi je leur souhaite la bienvenue sur ce blog, puisqu'ils n'ont pas osé discuter samedi soir. C'est pourtant ça aussi, la démocratie : le débat.

Anonyme a dit…

10 personnes pour manifester devant le théâtre, une salle comble hypnotisée par marine et en coulisse 10 néonazis. Une salle dupée, manipulée, aveuglée par l'extrême droite.

U a dit…

Leur donner la parole, ici ?
Vous donnent-ils (ou vous donne t-elle pour être plus conforme au fonctionnement de ce front) la parole sur leurs journaux ou leurs blogs ?
Vous êtes contaminé également !

Emmanuel Mousset a dit…

Non, il ne faut jamais reproduire en miroir les méthodes de l'adversaire. Tous les points de vue argumentés sont bienvenus, et je leur réponds. Bien sûr, de nombreux commentaires racistes ou discriminatoires (j'en ai reçus pas mal) sont systématiquement supprimés.

Anonyme a dit…

mdr je constate que tu ouvres la parole au FN et pas à une communiste!!!! val

Anonyme a dit…

Le ridicule du FN parle de lui même effectivement.
Il me semble que ces personnes qui adhèrent aux idées de MLP ne sont, en aucun cas, ouvertes à un quelconque débat, ici ou dans la sphère publique.
Or, gouverner c'est accepter le débat, avec ses semblables et (surtout) ses adversaires.

La censure mise en place par le FN n'est pas acceptable. Comment ce parti arrive t-il à rassembler tant de votes alors que tout n'est que simulacre de démocratie ??


bleu marine a dit…

quand l'islam règnera en France..., vous pourrez dire adieu à la liberté et à la vie !

Emmanuel Mousset a dit…

L'Islam est la religion majoritaire dans de nombreux pays, où ni la vie, ni la liberté ne sont menacées. En revanche, avec le FN au pouvoir, je crains pour les libertés publiques. Votre passé témoigne contre vous.

Camille a dit…

à lire à ce sujet : L'Histoire de l’extrême-droite en France de Michel Winock.

Excellente lecture.

Camille

bil36 a dit…

Encore une fois, quand des dirigeants qui ne connaissent aucun contre pouvoir (commission européenne, bce, fmi) dirigent l’Europe, je ne vois pas bien ou est la démocratie, le fn me semble être un des rares bélier que le peuple a trouvé pour éjecter (d'aucuns diront défoncer ? ) cette classe politique corrompue, incompétente et vénale.

Des immigrés qui votent fn ? J'en connais beaucoup, vraiment beaucoup. Pour eux, le vote fn me semble même d'une logique implacable : ils se sont insérés dans la vie sociale Française avec difficulté et comprennent bien que d'autres immigrés actuellement ne le pourront pas, d’où leur refus de voir venir de nouvelles vagues d'immigrants. Lindbeck et Snower, au niveau de l'entreprise avaient déjà théorisé ce phénomène dans leurs travaux "insider-outsiders" en montrant de façon mathématique que les membres d'une organisation ont tout intérêt à s'opposer à la venue de nouveaux membres.

Au fait M. MOusset, PS : Avez-vous lu Le Camp des saints ? Ce roman de Jean Raspail paru chez Robert Laffont, constamment réédité depuis 1973, raconte l'arrivée soudaine d'une grande vague d'immigration en France, et l'attitude "accueillante" du Camp du Bien - particulièrement les universitaires et les belles consciences. Sans rien dévoiler, je peux vous dire que ça finit mal.

Emmanuel Mousset a dit…

Ah, ce vieux facho de Raspail, oui, j'ai lu en son temps son roman, qui ne sent pas bon du tout.

Anonyme a dit…

donc je réitére car mon commentaire n'est pas passé! donc je disais : le FN perdra! même s'il "remporte une région" , il est perdant. en effet la vacuité de son programme , les inepties de ses propositions deviendront patentes.parole vide s'insufflant dans le néant des cerveaux rétrécis de leurs sympathisants!car le fHAINE n'est rien d'autre qu'une créature du PS mitterandien et du rpr créé pour effrayer et museler le peuple!!!!val communiste

Emmanuel Mousset a dit…

Si le FN gagne une région, il perd ? Ce n'est pas le jeu du "qui perd gagne", mais du "qui gagne perd". Quant au couplet sur l'UMPS, c'est du FN pur jus. Drôle de communiste !

Anonyme a dit…

Ce qui est pratique avec le FN, c'est de les laisser s'exprimer : ils se détruisent eux-mêmes, par le ridicule. Ah, ce vieux facho de Raspail, oui, j'ai lu en son temps son roman, qui ne sent pas bon du tout.

c est toi le ridicule, tu pue la haine et tu parle de débat démocratique. j ai 49 ans, jamais voter mais en 2017 je voterais pour le FN. un coup gauche, un coup droite, ça suffit, laissons le fn faire ses preuves. on verras. ça fais X années que des gens comme moi qui ne votent pas subissons le matraquage fiscal, les mensonges successifs de toute cette classe politique qui ne pensent qu'as eux. RDV en 2017.

Emmanuel Mousset a dit…

Il n'y a vraiment que les mauvais citoyens dans votre genre, n'ayant jamais voté de leur vie, qui peuvent aller vers le FN ! Il n'y a pas que la matraque fiscale que vous méritez.

U a dit…

Comment est-il concevable que quelqu'un de près de 50 ans n'ayant jamais voté et donc pris ses responsabilités citoyennes vienne d'un coup faire la leçon aux autres (avec moult libertés orthographiques par dessus le marché) ?
Dans quasiment toutes les associations au bout de trois absences inexpliquées, on perd sa qualité de membre.
Si on faisait de même pour être électeur ?
Cet anonyme F Aisne mais plutôt F haine ne pourrait apporter de sa mauvaise eau au piètre moulin de la Marine.

Maxime Lépine a dit…

Bonsoir Monsieur,

J'ai récemment appris vos exploits, étant l'un de vos anciens élèves cela m'a beaucoup intéressé... D'abord il doit falloir être très courageux pour faire ce que vous avez fait. Cela étant, je ne vais pas vous féliciter. Ayant le droit de vote, la question politique m'intéresse beaucoup mais je ne pense pas que le genre d'action que vous avez mené soit souhaitable: en effet, cela perturbe le débat démocratique, qui ne devrait être basé que sur les idées des candidats et non pas sur une réputation exhibée comme un épouvantail à chaque élection.

Par ailleurs, vous avez écrit que le vote pour l'extrême gauche était "au moins honorable". Permettez-moi de vous dire que je me sentirais plus en sécurité avec Marine Le Pen au pouvoir que Jean-Luc Mélenchon, cet espèce de Staline en culotte courte... L'extrême gauche est aussi dangereuse que l'extrême droite voire pire puisque sous couvert d'humanité elle est capable des dictatures les plus vicieuses (vous avez bien vite oublié vos cours d'histoire sur l'URSS non?), avec des millions de victimes à la clé...

Enfin, même si Marine Le Pen gagnait des élections, croyez-vous vraiment que cela serait la fin de la démocratie? Elle a une certaine idée de la France, qui est tout à fait défendable... N'oublions pas que d'un point de vue purement objectif, le totalitarisme ne manque pas non plus d'avantages (surtout face à une démocratie déliquescente, dont les bases sont pourries comme un fruit trop mûr)...

Cordialement,

Maxime Lépine.

Emmanuel Mousset a dit…

Bonjour Maxime,

Je suis très heureux de te retrouver et j'espère que tes études te donnent entière satisfaction.

En ce qui concerne notre action (puisque nous étions plusieurs) devant le théâtre, elle n'a en rien perturbé la démocratie. Au contraire, elle l'a fait vivre : nous avons utilisé notre droit à manifester, sans violence, sans heurt, sans chercher à empêcher la tenue du meeting, mais simplement en marquant notre désapprobation devant les idées exposées.

Le totalitarisme communiste est bien sûr une tragédie que je récuse complétement. Mais je ne pense pas qu'on puisse comparer Mélenchon à Staline.

Je ne sais pas ce qui se passerait si Marine Le Pen était élue. Mais je ne souhaite pas sa victoire, parce que je ne partage pas ses idées. Quant au totalitarisme, il est pour moi toujours mauvais, qu'il soit d'extrême droite ou d'extrême gauche. Je sais que la démocratie a d'énormes imperfections, mais c'est elle que je choisis.

Merci en tout cas à toi d'animer le débat.

A bientôt j'espère,

EM